Linkedin Google+

Organiser une équipe autour d’un projet est souvent plus facile à dire qu’à faire. Heureusement, si vous suivez une méthode de gestion de projet, cela peut vous aider à organiser votre projet de manière structurée et rationalisée, et à l’équipe d’être plus efficace. Les projets s’en trouvent donc mieux organisés.

Les experts en gestion de projet reconnaissent que suivre une méthodologie reconnue est bénéfique pour la majorité des projets. Comme il y a des dizaines de méthodologies, nous en avons sélectionné treize qui permettent de gérer plus efficacement la plupart des projets.

Comprendre la gestion de projet

La gestion de projets joue un rôle crucial dans l’exécution et l’accomplissement des objectifs. Souvent, les entreprises ont des attentes énormes de leurs projets, mais en réalité les choses ne se réalisent pas comme prévu.

La méthodologie de gestion de projet aide les managers à travers chaque étape d’un projet. Cela commence par aider le manager à planifier, initier et mettre en oeuvre le projet. Les méthodologies facilitent même la clôture du projet. Les managers peuvent utiliser ces modèles pour planifier leurs tâches et atteindre leurs objectifs.

Mais différentes méthodologies vont être bénéfiques à différents projets, et les modèles de gestion de projet ne sont pas tous efficaces pour différentes tâches. Afin de déceler quelle est la méthode qui vous conviendra le mieux, vous devrez vous familiariser avec ces méthodologies et leurs différences.





1 – La méthode Agile

Les projets qui demandent une flexibilité et une rapidité extrêmes seront mieux gérés au travers de cette méthode. Ici, les managers du projet découpent les étapes en “sprints”, qui sont des cycles de livraison très courts.

Utilisée le plus souvent pour les équipes en interne, la méthode de gestion de projet Agile a été créée pour des projets qui n’ont pas besoin d’un contrôle intensif sur les livrables. Si vous travaillez avec une équipe auto-motivée et qui communique en temps réel, ce type de gestion de projet fonctionne bien parce que les membres de l'équipe peuvent rapidement faire des ajustements si besoin.


Lisez notre article dédié à la méthode Agile de gestion de projet

2 – La méthode traditionnelle

La gestion traditionnelle d’un projet fait référence, dans la plupart des cas, à l’approche classique de la gestion de projet. Parce que cette approche repose sur une estimation des tâches requises pour le projet, et fournit un processus pour superviser et contrôler l’accomplissement de ces tâches, c’est une méthode efficace.

Lorsque le projet est en cours, le rôle du chef de projet est de guider les membres de son équipe, de leur donner des retours et de les aider. Cela contribue à atteindre les resultats initialement prévus sur le projet.

Même si cela semble être une approche simple et directe, la méthode traditionnelle fonctionne bien avec de nombreuses entreprises qui opèrent avec de petites équipes, et dans lesquelles les membres des équipes ne dépendent pas les uns des autres pour faire avancer le projet. Si la communication au sein de l’équipe peut se limiter au strict minimum, la gestion traditionnelle est efficace.

3 – La méthode en cascade

L’approche en cascade suppose que les membres de l'équipe dépendent les uns des autres pour accomplir d'autres tâches avant que leurs propres tâches soient accomplies. Donc, les tâches doivent être réalisées en ordre et il est essentiel que les membres de l'équipe communiquent entre eux.

Tout le monde contribue aux objectifs généraux du projet et lorsque les membres accomplissent leurs tâches, ils permettent aux autres membres de l'équipe de remplir les leurs, permettant donc à l’équipe d’accomplir globalement des tâches plus importantes.

Avec la méthode en cascade, l’équipe s’agrandira souvent selon le développement du projet et ils auront ainsi la possibilité d’accomplir des tâches plus importantes. Et puisqu’il y a maintenant de nouvelles opportunités, de nouveaux membres seront assignés à ces tâches. La chronologie du projet et l’inter-dépendance des tâches doivent être surveillés de près.

4 – La méthode Adaptive

La gestion adaptive des projets porte bien son nom : elle facilite l’adaptation.

Avec la méthode adaptative, l’étendue d’un projet devient variable. Alors que la date limite du projet et son coût sont des constantes, la portée du projet peut être ajustée durant son exécution.

Les entreprises appliquent souvent cette méthode afin d’obtenir le maximum de valeur pour chaque projet, par exemple lorsque de nouvelles idées ou possibilités sont déverrouillées pendant le développement d'un projet.

5 – La méthode ‘Chemin Critique’

Le chemin critique est une méthode en plusieurs étapes qui fonctionne bien dans les projets où les tâches sont inter-dépendantes, car le style de gestion du chemin critique facilite ce type d'activités. Le travail peut être découpé en utilisant une méthode qui suit strictement les dates limites des dépendances.

La méthode de gestion en chemin critique est un style qui souligne les activités critiques et non critiques nécessaires en calculant lesquelles prennent plus ou moins de temps dans l’accomplissement des différentes tâches. Ce style de gestion de projet est normalement utilisé par des scientifiques et des fabricants car il y a une nette insistance sur la durée des tâches.

Les tâches sont terminées plus rapidement lorsqu’elles sont mesurées et priorisées, et les chefs de projet auront une définition bien précise de la durée du projet. Ceci donne aux managers la possibilité de compléter la tâche le plus rapidement possible en finissant les tâches ‘critiques’ d’abord, permettant aux tâches dépendantes d’être démarrées à leur tour.

6 – La méthode PERT

PERT (TEEP en français) signifie Technique d'Evaluation et Examination des Programmes et est souvent utilisée en combinaison avec la méthode du chemin critique. Cette forme de gestion de projet est la plus souvent utilisée dans les processus de développement et de manufacture. Elle est surtout utile aux entreprises qui ont l’intention de s’agrandir dans un avenir proche ou, du moins, qui vont prendre cette possibilité en considération.

Les chefs de projet doivent pouvoir différencier les évènements ainsi que mesurer le progrès des activités en passe d’être complétées. A l’aide d’une analyse approfondie et l'estimation de la quantité de temps qu'il devrait prendre pour chaque événement à compléter, le manager peut alors facilement créer des calendrier et des budgets pour chaque aspect spécifique du projet.

7 – La méthode de processus unifié

La méthode de processus unifié est une gestion de projet souvent utilisée pour le développement de logiciels. Son style permet une gestion cyclique des itérations, nécessitant des phases de tests et de retour utilisateurs, impactant potentiellement le produit et sa production.

La gestion de projet UP est similaire à la méthode en cascade, sauf qu’il y a un accent sur la transition du projet à la fin de chaque cycle, lorsque les utilisateurs testent et évaluent le logiciel.

Ce processus facilite l’évolution future du projet et permet une croissance et une expansion rapide. Dans le cadre du dévelopement de logiciels, les utilisateurs peuvent signaler des bugs ou faire des suggestions qui auront ensuite un impact sur le projet et changeront sa direction.

8 – La méthode ‘Chaîne critique’

La chaîne critique est construite à partir des méthodes de gestion de projet PERT et de Chemin critique.

Avec cette méthodologie, les chefs de projet peuvent fixer des objectifs et assembler des équipes selon leurs budgets et d’autres contraintes. Au lieu de déterminer la durée la plus courte des projets, comme avec la méthode du Chemin Critique, les managers peuvent utiliser leurs informations afin de trouver des réductions de coûts ou des bénéfices. Il arrive souvent que des éléments changent ou que certaines parties du projet soient éliminées.

La gestion de projet en ‘chaîne critique’ est aussi très populaire au sein d’industries ultra-compétitives. Plusieurs entreprises de high-tech utilisent cette méthode pour réduire leurs dépenses au maximum et rester compétitives sur le marché particulierement agressif des nouvelles technologies.

9 – La méthode ‘Extrême’

La gestion de projet Extrême consiste à réduire le temps total de chaque cycle répétitif dans un projet, afin d’obtenir des cycles hebdomadaires voire quotidiens.

Peu importe si un cycle est terminé ou a atteint son niveau espéré de développement, il lui sera attribué un nom ou un numéro à la fin de la période.

Ce type de projet doit être mis à jour régulièrement, parfois même tous les soirs. Les chefs de projet utilisent ensuite ces mises à jour comme des repères et les demandes des utilisateurs peuvent être prises en compte dans les cycles suivants.

10 – La méthode ‘Scrum‘

Scrum est un dérivé de la gestion de projet Agile.

Avec son style de gestion de projet itérative, Scrum propose diverses "sessions" parfois définies comme "sprints" qui durent généralement 30 jours. Ces sprints servent à prioriser les différentes tâches du projet et veiller à ce que les dates limites soit respectées.

A l’instar d'un chef de projet, un Scrum Master devra faciliter le processus et assembler de petites équipes contrôlant des tâches spécifiques.

Les équipes doivent communiquer avec le Scrum Master pour discuter de la progression de leurs tâches et des leurs résultats. Ces rencontres avec le Scrum Master sont des moments idéaux pour hiérarchiser les tâches quotidiennes ou discuter des tâches qui doivent être partagées.

11 – La méthode des Six Sigmas

Motorola a développé une méthode de gestion de projet appelée “Six Sigma”. Leur objectif était de réduire les déchets, améliorer les processus du projet, et augmenter les profits.

Six Sigma est une méthode de gestion de projet s’appuyant sur les données avec trois composantes essentielles.

  • La première composante est DMAIC : Définir, Mesurer, Analyser, Améliorer, Contrôler
  • Le second est DMADV : Définir, Mesurer, Analyser, Concevoir et Vérifier
  • Le troisième est DFSS : Design for Six Sigma, qui peut égelement inclure les autres procédés.

Cette méthode de gestion de projet en trois parties a été conçue pour mener un projet à terme, du début à la fin.

12 – La méthode ‘Cristal’

La Méthode Cristal met l’accent sur la communication au sein de l’équipe et accorde peu d’importance aux processus et aux tâches du projet. Le projet est centré sur les compétences et les interactions entre les responsables du projet.

Cette méthode est souvent utilisée dans les entreprises qui emploient des personnes ayant des talents créatifs. En se concentrant sur les compétences et les traits des membres de l'équipe, les projets sont plus souples et gérés d’une manière unique.

13 – La méthode du Développement de l’Application Jointe

Cette méthode permet au projet d’avoir un processus de développement commun tout en impliquant le client dès les premières étapes.

L'équipe et le client doivent avoir des réunions ou des sessions regulières où les deux parties peuvent collaborer ouvertement. Ceci permet au client d’exprimer des idées pour le projet et également de donner ses impressions sur la façon dont les choses se déroulent.

Le développement de l’application jointe compte sur la contribution du client et l’invite à participer à des sessions avec les membres de l’équipe pendant toute la durée du projet.





Décider quelle est la meilleure méthode de gestion de projet

Etant donné que chaque projet est différent et comporte des exigences variées, il n’existe pas de “meilleure” méthode qui peut s’appliquer à toutes les entreprises.

Une entreprise peut varier en terme de type, de taille, d’industrie et de nombreux autres facteurs. Au lieu de rechercher une méthodologie qui serait la “meilleure”, les entreprises devraient se renseigner sur toutes ces méthodologies et apprendre comment elles fonctionnent et comment elles doivent être appliquées.

Examinons quelques-uns de ces facteurs afin de déterminer quelle méthologie est la plus adaptée à votre entreprise :

  • Les objectifs de l’organisation
  • Les valeurs fondamentales
  • Les contraintes des projets
  • Les parties prenantes des projets
  • La dimension des projets
  • Le coût des projets
  • La capacité à prendre des risques
  • Le besoin de flexibilité

La méthodologie de gestion de projet est une nécessité pour les entreprises d'aujourd'hui. En utilisant un processus approprié pour votre entreprise, vous pourrez transformer la façon dont votre équipe communique, accomplit ses tâches et les étapes du projet.

S’organiser avec Azendoo

Peu importe si vous suivez une des méthodes ci-dessus consciencieusement ou si vous entreprenez des projets de votre propre manière, il est important d’utiliser un système de gestion de vos tâches collaboratives dans le ‘cloud’ tel qu’Azendoo, car cela augmentera la productivité et l’efficacité de votre équipe.

Les entreprises qui utilisent une des méthodes de gestion de projet citées ci-dessus sont beaucoup plus susceptibles de réussir avec Azendoo. Vous pouvez utiliser Azendoo pour encourager la communication au sein de votre équipe, assigner et déléguer des tâches, partager des fichiers et des informations, et bien plus encore. Et Azendoo est assez flexible pour s’adapter à n’importe quel projet et à n’importe quelle organisation !

Mattias Le Cren
Product Manager at Azendoo. I enjoy tech, building software, and football.
Découvrez aussi