Linkedin Google+

L'objectif de la gestion de projet Agile est de pouvoir rapidement répondre aux besoins des clients et à l'évolution du marché. L'accent est mis sur la vitesse d'itération permettant d'évaluer la réponse des clients et d'autres facteurs environnementaux externes.

Dans la gestion de projet, la méthode Agile est le plus souvent utilisée dans le développement informatique, mais cette méthodologie peut également s’appliquer à d'autres domaines. Dans cet article vous apprendrez ce qu’est la gestion de projet agile, quel est son processus, quels sont ses limites, mais aussi pourquoi la méthode Agile pourrait être la bonne méthode à mettre en place pour votre prochain projet.

La méthode Agile

Le processus Agile encourage la responsabilité, l'organisation, et l’implication de la part de chaque membre de l'équipe. C’est un processus très stricte mais qui encourage également l'adaptation constante. Il repose en grande partie sur la collaboration entre les équipes inter-fonctionnelles dont l'objectif est de constamment livrer des sous-parties du projet, appelées itérations, pour inclure les retours des clients pour la prochaine itération.

Ce procédé est rapidement devenu populaire car il permet d’aligner le développement d’un projet avec les besoins du client. De plus, il correspond directement aux concepts du Manifeste Agile et est donc facile à mettre en place. Ce manifeste a été écrit par quatorze leaders de l'industrie de l’édition logiciel qui ont créé un processus basé sur leurs succès et leurs échecs passés.

La méthode Agile souscrit à un ensemble de rôles qui comprend :

  • Le responsable du projet, qui représente le client et clarifie les exigences avec l'équipe.
  • Le chef de projet, responsable de l'équipe.
  • L'équipe projet, qui constitue le groupe qui exécute le projet.
  • Les parties prenantes, étant toute personne ayant un intérêt dans le projet.

Le processus Agile

Le processus Agile est décomposé en sept étapes, dont les quatre dernières constituent un cycle qui ne prend fin que lorsque le projet est considéré comme terminé.

La première étape consiste à identifier la vision du projet. Cette étape est généralement prise en main par le responsable du projet et définit la nature du projet : comment il soutiendra la stratégie globale de l'entreprise, qui bénéficiera de ce projet et comment.

La deuxième étape consiste à construire une feuille de route du projet. Cette étape est également à la charge du responsable du projet et est nécessaire au bon fonctionnement de la suite du processus. Les exigences du projet doivent être fixées et accompagnées d'un calendrier. La priorisation est également un élément essentiel de cette étape. Cependant, tous ces éléments doivent être des estimations approximatives car le but de la méthode Agile est de s’adapter au fur et à mesure des retours clients.

La troisième étape consiste à créer un plan d'exécution. Le plan d'exécution se compose d'un calendrier pour les sprints. Les sprints sont les rendus itératifs du produit ou service créé par l'équipe pour recueillir les ressentis de ses clients. Le plan d'exécution doit fixer le rythme et la fréquence de rendu de chaque itération.

La quatrième étape consiste à planifier et exécuter chaque sprint. Dans chaque sprint les exigences sont hiérarchisées en fonction des retours clients et de la feuille de route initiale.

La cinquième étape est de tenir des réunions quotidiennes. Ces réunions doivent durer environ 15 minutes et concernent l’ensemble de l'équipe projet afin de discuter de ce qui a été fait la veille et de ce qui sera fait ce jour-là. Elles donnent également la possibilité aux membres de l'équipe de discuter des blocages et d'autres problèmes rencontrés.

La sixième étape consiste à organiser des revues de sprint. Ces derniers prennent place à la fin de chaque sprint et consistent à livrer la nouvelle version du produit ou du service à ses parties prenantes pour commentaires.

La septième étape est de tenir une rétrospective de sprint. Cette réunion est organisée pour discuter du sprint précédent, et en particulier de repérer ce qui a été bien réalisé et ce qui a été moins bien réalisé afin d’en tirer des enseignements et de s’améliorer sur le sprint suivant.

Pourquoi utiliser la méthode Agile?

La méthode Agile offre une plus grande flexibilité par rapport à d'autres méthodes telles que la méthode cascade. Pour illustrer, le processus en cascade définit la portée et les caractéristiques avant la conception et la mise en œuvre. Ces deux caractéristiques ne sont pas négociables. Avec la méthode Agile, la portée change afin de répondre aux demandes des clients.

En outre, la méthodologie Agile fonctionne mieux sur les produits qui ont de courts cycles d’itération. Les corrections et suggestions sont rapidement partagées avec l'équipe projet qui se prononce immédiatement sur la viabilité et l'efficacité des suggestions.

Lorsque ce type de collaboration se déroule sur une base continue, le produit final est livré avec moins de défauts. En effet, l'assurance de la qualité est testée au cours de chaque cycle. Chaque itération arrive avec un produit ou un service fini. Par conséquent, les défauts sont repérés au plus tôt dans le processus.

Utiliser la méthode Agile en dehors du développement informatique

Comme mentionné précédemment, la méthode Agile est surtout reconnue dans le domaine du développement informatique, et peut être utilisée pour tout autre domaine.

Un article publié dans le Project Management Development Journal de l’université de Latvia, qui passe en revue les publications scientifiques précédentes sur le sujet, prouve que l’utilisation de la méthode Agile en dehors de l’édition logiciel peut-être bénéfique.

De plus, il souligne que “Les principaux bénéfices rapportés dans ces études de cas dans un contexte hors de l’édition logiciel sont liés au travail d’équipe, à l'interaction avec les clients, à la productivité et à la flexibilité.”

D’après Allan Kelly, un consultant spécialisé basé à Londres, une bonne façon d'adapter la méthodologie Agile à votre prochain projet est de regarder la boîte à outils qu’offre la méthode et d’y choisir les pratiques utiles qui correspondent à votre domaine.

Il suppose aussi que beaucoup des principes de la méthode Agile proviennent d’autres industries. Par exemple, les réunions quotidiennes (étape 5) ont été utilisées dans les administrations japonaises locales, ainsi que sur plates-formes pétrolières. De même, les rétrospectives (étape 7) ont été utilisées par l'armée américaine, appelés “After Action Review” qui peut être traduit par “Revue après l’action”.

Les limites de la méthode Agile

La méthode Agile est vraiment l'une des méthodes les plus populaires de gestion de projet, mais il y a des cas où des améliorations peuvent être faites. Par exemple, les suggestions apportées par les utilisateurs finaux peuvent rapidement mettre en danger le cadre du projet.

Dès que les clients s’aperçoivent qu’il est facile de mettre en œuvre des changements, ils peuvent devenir insatiables. Pourquoi se contenter de cette itération alors qu'une autre peut être encore mieux ? On bascule donc dans la gestion des attentes. Si le chef de projet ne sait pas comment dire non, le développement peut ne jamais finir.

Ensuite, il y a la question de la documentation. La méthode Agile n’est pas un moyen d'éviter la documentation, mais elle peut rapidement se laisser distancer. L’utilisation de cette méthode rend le développement très fluide, avec des changements rapides. La communication a lieu tout au long du projet, mais une grande partie n’est pas documentée.

En outre, les réunions quotidiennes peuvent nuire à l’avancement du projet. Pour la plupart des membres de l’équipe projet, les réunions sont du temps durant lequel ils ne peuvent pas avancer sur leurs tâches. Les réunions quotidiennes peuvent être remplacées par des réunions hebdomadaires ou bi-hebdomadaires afin que les participants puissent se concentrer sur leur tâches en cours.

Il faut tout de même garder en tête que la méthodologie Agile vous aidera à obtenir un produit de meilleure qualité à chaque itération. Le processus d’intégration constante à chaque itération et les retours du client assurent cette qualité.

Au-delà de la méthodologie Agile

La méthode de gestion de projet Agile a évolué en différentes méthodologies distinctes. Les méthodologies Agiles les plus courantes sont Scrum, Kanban, Lean, programmation extrême (XP) et le développement piloté par les tests (Test Driven Development).

Des renseignements supplémentaires sur la méthodologie Agile

La méthodologie Agile est riche en informations, en communautés passionnées et en certifications reconnues. Voici quelques liens utiles.

Comment obtenir la certification:

Ressources additionnelles:

Conclusion

La méthodologie Agile, de part sa richesse et sa flexibilité, est une méthodologie qui apporte beaucoup aux équipes de travail. Elle peut de plus être adaptée à de nombreux types de projets et elle a donné naissance à de nombreuses méthodologies dérivées. Cependant, assurez-vous de jeter un oeil à d'autres méthodologies de gestion de projet pour choisir celle qui correspond le mieux à votre projet.

Mattias Le Cren
Content marketing & growth hacking advocate. I'm heavily into tech and football. Ping me on twitter: @lecrenm
You might also like